Conseils pour une tasse de thé parfaite

L’arôme du thé dépend non seulement de la qualité des feuilles mais aussi et surtout du soin avec lequel il est préparé, de la théière et de la qualité de l’eau.

La théière
Préchauffez la théière en y versant une petite quantité d’eau bouillante. Agitez l’eau en mouvements circulaires et videz ensuite la théière. Mettez les feuilles de thé dans la théière encore fumante et laissez les reposer quelques instants avant de remplir la théière : cela renforce l’arôme. Il est aussi possible d’utiliser un filtre ou une boule à thé.

Conseil : Utilisez de préférence des théières différentes pour les tisanes, les thés forts et les thés doux (p. ex. le thé vert), afin d'éviter de mélanger les différents arômes.

Ne mettez jamais une théière en terre-cuite non émaillée dans le lave-vaisselle, et n’utilisez pas de liquide pour vaisselle pour la laver. Il suffit de rincer la théière à l’eau chaude. La fine couche de tanin (la coloration brune sur les parois de la théière), qui se forme peu à peu, améliore le goût du thé. Ceci vaut pour toutes les théières. Si vous désirez malgré tout vous débarrasser de ce dépôt sur vos tasses et vos théières, versez dans ce cas de l’eau bouillante citronnée, et laissez reposer une nuit. Le lendemain, il suffira de rincer la théière à l’eau tiède pour la rendre étincelante et prête au prochain usage.
Quant à la tasse de thé idéale... Avec ou sans anse, grande ou petite ? C’est une question de choix personnel. Cela dit, un thé au jasmin servi dans un joli petit bol sera encore meilleure…

L’eau
La qualité de l’eau utilisée pour le thé a une influence sur sa saveur. Le calcaire et les minéraux peuvent former une couche de mousse peu agréable à la surface du thé. Le meilleur thé se prépare avec de l’eau minérale ou de l’eau du robinet filtrée. Utilisez toujours de l’eau froide fraîche ! Ne laissez pas bouillir l’eau trop longtemps, sinon elle perd beaucoup d’oxygène, ce qui nuit à l’arôme du thé.

Boule, passette, sachet ou vrac ?
Il y a plusieurs façons de mettre (ou retirer) les feuilles de thé dans (ou de) la théière. La tradition veut que les feuilles de thé soient mises en vrac dans la théière, puis filtrées par une petite passoire au moment de le servir. Une boule ou un filtre, un sachet en papier ou une pince à thé pour une tasse – tout est possible.
Ce qui importe, c’est que les feuilles aient suffisamment d’espace pour se déployer et développer leur arôme. Il est donc déconseillé d’utiliser une boule à thé pour les thés à grandes feuilles comme par exemple le thé Oolong ou Pai Mu Tan. Dans ces cas, mettez le thé en vrac dans la théière ou utilisez un filtre.

En règle générale, on compte pour une théière une petite cuillère de thé par personne, et une cuillère supplementaire ‘pour la théière’. Mais là aussi, c’est une question de choix personnel. Voici nos suggestions pour une tasse de thé :
• Thé blanc : 2 cuillères à café / mesures à thé
• Thé vert : 1 à 2 cuillères à café / mesures à thé
• Oolong: 1½ cuillère à café / mesure à thé
• Thé noir: 1 cuillère à café bombée / mesure à thé
• Rooibos: 1 cuillère à café / mesure à thé

On utilise donc des doses de thé plus grandes pour le thé blanc et le thé vert que pour le thé noir. Les conseils de dosage sont également indiqués sur les sachets.

Temps d’infusion
Chaque variété de thé a sa température d’infusion idéale. Le thé noir se prépare avec de l’eau qui vient de bouillir (95˚C). Pour le thé vert, l’eau doit refroidir un peu pour atteindre 85˚C, afin d’éviter qu’il devienne amer. L’arôme délicat du thé blanc s’exprime le mieux lorsqu’il est préparé avec de l’eau à 80˚C. Utilisez un thermomètre spécial ou ajoutez un peu d’eau froide à l’eau bouillante dans la théière.

Versez l’eau sur le thé et surveillez bien le temps d’infusion. Si le thé noir ou le thé vert infusent trop longtemps, ils pourraient devenir légèrement amer. Cela est dû au tanin. Vous pouvez adoucir le goût amer en ajoutant du lait. Bien sur, il s’agit encore une fois de préférences personnelles.

En règle générale, on peut s’en tenir à trois à cinq minutes d’infusion pour le thé noir, et à peu près quatre à six minutes pour le thé semi-fermenté comme le Oolong, environ 3 minutes pour le thé vert et cinq minutes pour le thé blanc. Ensuite, retirez les feuilles. Pendant l’infusion, le thé doit rester à la bonne température. Mettez votre théière sur un réchaud à thé ou sous un couvre-théière.

Vous prendrez quelque chose dans votre thé ?
En Chine et au Japon, le thé est bu pur, pas question d’y ajouter du sucre, du lait ou du citron. Cependant, le lait, le citron, le sucre, le miel ou le sucre candi peuvent adoucir le goût un peu amer du thé noir fort. Pour les thés blancs et verts, ou le thé Oolong, ces ajouts sont moins courants.

Un thé pour accompagner le repas
Le thé peut se révéler une boisson exceptionnelle pour accompagner un repas : le Sencha se savoure parfaitement avec du poisson et le Oolong et le thé au jasmin s’accordent très bien avec les repas asiatiques. Et pourquoi ne pas cuisiner avec du thé ? L’arôme fumé du Lapsang Souchong donne une note particulière aux plats de poisson.

Conservation
Pour préserver le parfum et l’arôme du thé de façon optimale, il est conseillé de le conserver dans une boîte hermétique, dans un endroit sombre, sec et frais. Un bocal en verre conviendra tout aussi bien, s’il est mis à l’abri de la
lumière. Conservez le thé séparé des herbes aromatiques et épices fortes car il a tendance à absorber les parfums et saveurs. Vous remarquerez au parfum du thé s’il est encore bon ou pas. 
 

Nous utilisons des cookies et des technologies similaires pour mieux vous aider et vous offrir une expérience plus personnalisée. Les cookies permettent, à nous et à des tiers, de mieux comprendre le comportement des utilisateurs de notre site web. Pour en savoir plus, consultez notre déclaration relative aux cookies.