Nourrir les oiseaux

Vous pouvez nourrir les oiseaux tout au long de l’année, même dans un jardin offrant déjà beaucoup de nourriture, d’insectes, de graines et de baies. Un petit coup de pouce qui leur fera le plus grand bien et qui transformera votre jardin un buffet gourmand très convoité. 

Les oiseaux dépensent beaucoup d’énergie tout au long de l’année : au printemps et en été pour nidifier et pour nourrir leurs petits, en automne pour se constituer des réserves de graisse en vue de l’hiver ou de leur migration vers le sud. L’hiver reste la saison la plus importante pour nourrir les oiseaux. En hiver, surtout lorsqu’il neige ou qu’il gèle, les journées sont souvent trop courtes pour permettre aux oiseaux de trouver suffisamment de nourriture. 

Quand il fait froid, les oiseaux doivent maintenir une température corporelle d’environ 40°C ! Ils devront donc trouver de la nourriture énergétique et riche en graisses : Dille & Kamille propose une gamme étendue de nourriture pour oiseaux.

Qui mange quoi ?

  • Mésanges charbonnières, bleues et autres mésanges : boules de graisse à accrocher individuellement dans un arbre ou à mettre dans un silo mangeoire spécial, arachides, graines de tournesol.
  • Merles, grives et étourneaux : pommes ou poires coupées, avoine.
  • Pinsons, moineaux, Verdiers d’Europe et chardonnerets : mélanges de graines, graines de tournesol, avoine, boule de graisse écrasée.
  • Les mangeurs d’insectes tels que les accenteurs mouchet, les troglodytes et les rouges-gorges : vers de farine (en vente en animalerie), avoine, restes de boules de graisse tombés au sol.
  • Le beurre d'arachide pour oiseaux (sans sel et contenant les bonnes graisses) est très apprécié par tous les oiseaux !
Nos astuces de nourrissage : 
  1. Accrochez ou répandez de la nourriture à un endroit tranquille et facilement accessible pour les oiseaux. Assurez-vous que les chats ne peuvent pas se cacher à proximité.  
  2. Chaque espèce a son endroit préféré pour se nourrir : les mésanges suspendues à une boules de graisse accrochée à un arbre, les pinsons, moineaux et rouges-gorges sur une table ou mangeoire. Les merles, grives et accenteurs mouchet préfèrent se nourrir au sol, à l’abri d’un arbuste ou d’un buisson.  
  3. Nourrissez-les quotidiennement : de préférence tôt le matin et en fin d’après-midi. Le matin, les oiseaux ont besoin d’énergie après une nuit froide, alors que l’après-midi, il devront se constituer des réserves pour affronter la prochaine nuit. 
  4. Si vous avez beaucoup de corbeaux choucas ou de pies dans votre jardin, optez dans ce cas pour un silo mangeoire entouré d’une ‘cage’ pour que seuls les petits oiseaux puissent accéder au contenu.  
  5. Donnez de petites quantités à la fois, pour éviter que la nourriture ne périsse. 
  6. Prévoyez suffisamment d’eau. Par temps de gel, donnez de la glace pilée. S’il a neigé, il n’est pas nécessaire de prévoir de l’eau. Les oiseaux ‘picoreront’ la neige pour se désaltérer.  
  7. Ne donnez jamais d’huile (d’olive) ou de margarine aux oiseaux : ils ne la digèrent pas bien.  
  8. Vérifiez si les cacahuètes ne commencent pas à moisir lorsque le temps s’adoucit. Elles pourraient devenir toxiques. Donnez-en donc uniquement en hiver. 
  9. Nettoyez régulièrement la mangeoire, le silo, l’abreuvoir etc. à l’aide d’une brosse à poils durs et de l’eau chaude pour éviter le risque de moisissures et de maladies.