Les bienfaits de la pâtisserie : pleine conscience et méditation

Apaiser l’esprit, vivre l’instant présent en pleine conscience...et profiter de petites douceurs faites maison ! Le bon plan, non ? Pour certains, la pâtisserie est synonyme de détente, alors que pour d’autres, c’est plutôt une source de stress.

Une chose est sûre, la pâtisserie a le pouvoir de nous distraire – ne fut-ce qu’un court instant – des stimuli que nous devons endurer toute la journée et de nous apporter un certain calme. Car faire de la pâtisserie permet de penser à autre chose : on se concentre, on suit les étapes, pas à pas, et tout rentre dans l’ordre comme par magie. En se concentrant sur la mesure des ingrédients, le mélange ou le pétrissage d’une pâte, on ne peut penser à rien d'autre. Résultat : un moment de répit pour nos têtes !

La pâtisserie, tout comme la musique et la lecture, favorise la créativité. « Il existe de nombreuses preuves du lien entre l'expression créative et notre bien-être », explique la psychologue et spécialiste du cerveau Donna Pincus. « Les personnes qui pâtissent souvent sont mieux à même de gérer le stress quand elles peuvent exprimer leurs émotions ou leur créativité à certains moments. »

Voilà donc de bonnes raisons pour se lancer dans la pâtisserie ! Nous sommes heureux de partager avec vous nos conseils pour pâtisser en pleine conscience :

  1. Faire de la pâtisserie détend. Prenez donc votre temps. N’essayez pas de réaliser plusieurs cakes en une heure, mais consacrez le temps qu’il faut à chacune de vos préparations.
  2. Utilisez un pilon, un presse-purée ou un fouet plutôt qu’un batteur électrique ou un mixeur (plongeant), pour limiter le bruit et favoriser le calme et la détente.
  3. Veillez à ce que la cuisine soit bien rangée, pour ne pas vous laisser distraire par un bouquet de basilic flétri ou une pile de vaisselle.
  4. Une bonne organisation, c’est la clé du succès : prévoyez les bons ustensiles et les bons ingrédients. Certains préfèreront peser et mesurer tous les ingrédients avant de commencer ; le pâtissier plus avancé verra généralement sa créativité stimulée lorsqu’il agit sur le tas. Pensez aussi à sortir vos ingrédients du frigo afin qu’ils soient à température ambiante. Ils seront plus faciles à mélanger, malaxer, pétrir !
  5. Essayez de prêter uniquement attention à ce que vous êtes en train de faire ou de cuisiner, évitez les stimuli et le bruit.
  6. Prêtez attention à vos ingrédients : la texture du sucre, le parfum de vanille fraîche, la sensation que procurent les herbes et les épices que vous utilisez…
  7. Soyez créatif. Si vous pâtissez souvent, osez autre chose et variez les plaisirs, par exemple en ajoutant des fruits frais ou secs à votre préparation, ou de l’anis à vos biscuits préférés... Si vous ne cuisinez pas souvent, suivez tout simplement la recette de base. Vous serez peut-être surpris par votre propre savoir-faire !
  8. Votre préparation est prête ? Ne la mangez pas tout de suite ! Essayez de la savourer en pleine conscience, avec tous vos sens. Admirez et profitez du résultat, sentez-la (avec le nez et les doigts). Réfléchissez bien à chaque odeur que vous sentez : peut-être que l’une ou l’autre odeur vous rappellera votre enfance ou une visite à votre grand-mère.
  9. N’hésitez pas à emmener votre merveilleux pain fait maison au bureau et à le partager à l’heure du déjeuner ou offrez une boîte remplie de biscuits maison à votre sympathique voisin. Bref, n’hésitez pas à partager votre amour pour la pâtisserie !

Nous utilisons des cookies et des technologies similaires pour mieux vous aider et vous offrir une expérience plus personnalisée. Les cookies permettent, à nous et à des tiers, de mieux comprendre le comportement des utilisateurs de notre site web. Pour en savoir plus, consultez notre déclaration relative aux cookies.